Amicale du Réseau Caritas-France

Amicale du Réseau Caritas-France

Vincent Blyweert

BLYWEERT  Vincent.jpg

                                                                                     Vincent en 2005, photo Elodie Perriot

 

Blyweert Vincent photo Stéphanie Leblanc Quintardretouchée.jpg

                          Photo Stéphanie Leblanc Quintard

 

En ce jour de Noël, Annie président de l'Amicale, nous a appris le décès de son fils Vincent.
Ci-dessous un extrait de la présentation qu'il faisait de lui sur Isidor :


" Entré au Secours Catholique en juillet 1992, j’ai d’abord exercé des missions d’animation nationale sur les actions Enfance/Jeunesse jusqu’en 1998 avant de rejoindre la délégation des Hauts de Seine (92) comme animateur de réseaux. Fin 2000, j’ai dirigé la mission du Secours Catholique au Kosovo à Mitrovica. De retour en France en 2002, j’ai été appelé à créer la fonction nationale de « Développement du bénévolat » au Secours Catholique. En 2007, j’ai été appelé à rejoindre la DRH en tant que chef de projet pour accompagner les différents chantiers de réorganisation engagés par l’assemblée générale. En mars 2020, j'ai rejoint la Délégation de l'Essonne comme coordinateur d'animation pour travailler, sur mon territoire de vie, au développement du réseau. Cette période fût marquée par la pandémie Covid et, plus personnellement, par une lutte contre le cancer qui m'a conduit à quitter mon poste en fin d'année 2021.
Après 30 années d'engagement dans notre association, je célèbre la grâce reçue dans toutes les rencontres extraordinaires qui ont émaillé mon parcours. Je reste émerveillé par l'engagement des bénévoles, la qualité des temps forts vécus avec les personnes vivant des situations de précarité, la force des conversions lors des voyages de l'espérance à Lourdes."

C'est le cœur rempli de tristesse que je vous communique cette nouvelle, naturellement nous assurons Annie et sa famille de notre soutien, de notre sympathie et de notre prière en ces moments douloureux.

Michel Lemaire

                                                                                Photos Vincent Sibout

20230102_église de Juvisy 2.jpg

 

20230102_église de Juvisy.jpg

 

20230102 église de Juvisy 3.jpg

 

PRIÈRE UNIVERSELLE

Refrain :              Pour les hommes et pour les femmes pour les enfants de la terre ton église qui t’acclame vient te confier sa prière.…

 

1 -  Réunis autour de Vincent nous venons Seigneur te prier pour tous les acteurs de solidarité ici présents et ceux qui n’ont pu être ici aujourd’hui. Nourris de l’Esprit de charité ils œuvrent en France et à travers le monde aux côtés des plus fragiles d’entre nous pour plus d’équité et d’attention aux plus pauvres dans toutes les sociétés. Seigneur écoute notre prière

 

2 – Nous venons te prier pour les personnes de Juvisy qui nous accueillent dans leur église, pour les soignants de l’Institut Curie qui ont accompagné Vincent dans son long combat, pour les amis proches et lointains qui ont été nombreux à proposer leur aide, donner leur témoignage et faire part de leurs souvenirs, pour les amis et parents d’élèves de l’école de Matthew qui l’ont accueilli certains jours, ainsi que pour ceux qui se sont mobilisés pour préparer cette célébration. Seigneur écoute notre prière

 

3 – L’église vit des temps difficiles, chacun en a l’information. Nous venons te prier Seigneur pour tous les prêtres et les diacres dans la tempête, ainsi que pour les chrétiens qui sont appelés à se mobiliser pour construire de nouvelles manières de témoigner de ton évangile. Seigneur écoute notre prière

 

4 – Réunis autour de Pierrick et Matthew, nous venons te prier Seigneur de leur accorder soutien et consolation ainsi qu’à toute la famille déjà durement éprouvée par plusieurs départs, celui de Valérie sœur de Vincent, de deux cousins et d’une tante.  Seigneur écoute notre prière.

 

refrain…

Prière d’action de grâce et Notre Père

Témoignages :

Dernier adieu                  

 

 

Église Notre-Dame de France à Juvisy-sur-Orge

 

Lundi 2 janvier 2023

 

 

 

Célébration d’Adieu

 

De Vincent Blyweert

 

 

Accueil du corps suivi de la famille

 

Mot d’accueil : par Cécile et Renaud et témoignage de Pierrick (dit par son père)

 

Chant d’entrée :                             N’AIE PAS PEUR,

LAISSE-TOI REGARDER PAR LE CHRIST ;
LAISSE-TOI REGARDER, CAR IL T’AIME.

 

Il a posé sur moi son regard,                             Il a posé sur moi son regard,

Un regard plein de tendresse.                         Et ses yeux en disaient long.

Il a posé sur moi son regard,                             Il a posé sur moi son regard,

Un regard long de promesse.                          C’était celui du pardon.

 

Il a posé sur moi son regard,                           Il a posé sur moi son regard,

Et m’a dit « Viens et suis-moi ».                     Alors j’ai vu qu’il pleurait.

Il a posé sur moi son regard,                           Il a posé sur moi son regard,

Et m’a dit « Viens, ne crains pas ».                Alors j’ai su qu’il m’aimait.

Témoignages de collègues

 

Salutation d’ouverture :

 

Geste de la lumière :   Toi qui es lumière, toi qui es l'amour

Mets dans nos ténèbres, ton Esprit d'amour.

 

Viens sur notre terre                                    Vois notre souffrance

Viens ouvrir nos cœurs,                                Et nos lâchetés :

Toi qui nous libères                                       Donne l’espérance

Et nous fais meilleurs                                    Aux cœurs fatigués

 

Le monde se traîne                                       Toi qui nous appelle

Et vit dans la nuit ;                                          À vivre avec toi,

Au cœur de nos peines                                    Une vie nouvelle

Vienne ton Esprit.                                          Fleurie de ta joie.

 

Que dans ton attente Nous vivions ta paix

Et que nos cœurs chantent   La vie retrouvée.

 

La croix

 

Oraison

 

La parole de Dieu

            1ère lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens 13, 1-8

Quand je parlerais en langues, celle des hommes et celle des anges, s'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante. Quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et de toute la connaissance, quand j'aurais la foi la plus totale, celle qui transporte les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien. Quand je distribuerais tous mes biens aux affamés, quand je livrerais mon corps aux flammes, s'il me manque l'amour, je n'y gagne rien. L'amour prend patience, l'amour rend service, il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de laid, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il n'entretient pas de rancune,  il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il trouve sa joie dans la vérité.  Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout. L'amour ne disparaît jamais.

Psaume 70 :

R/ Je n’ai que ta louange à ma bouche, tout le jour, ta splendeur

 

En toi, Seigneur, j'ai mon refuge :

garde-moi d'être humilié pour toujours.

Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,

tends l'oreille vers moi, et sauve-moi.

 

Sois le rocher qui m'accueille,

toujours accessible ; *

tu as résolu de me sauver :

ma forteresse et mon roc, c'est toi !

 

Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,

mon appui dès ma jeunesse.

Toi, mon soutien dès avant ma naissance, +

tu m'as choisi dès le ventre de ma mère ;

tu seras ma louange toujours !

 

Dieu, ne sois pas loin de moi ;

mon Dieu, viens vite à mon secours !

Ma bouche annonce tout le jour +

tes actes de justice et de salut ;

(je n'en connais pas le nombre).

 

Alléluia

Évangile de saint Jean 14, 1-6 23

« Que votre cœur ne se trouble pas : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures : sinon vous aurais-je dit que j'allais vous préparer le lieu où vous serez ? Lorsque je serai allé vous le préparer, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, si bien que là où je suis, vous serez vous aussi.  Quant au lieu où je vais, vous en savez le chemin. »  Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaîtrions-nous le chemin ? »  Jésus lui dit : « Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n'est par moi. Jésus ajouta : « Si quelqu'un m'aime, il observera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure.

 

salut Vincent.jpg

J’ai pris cette photo le jour des obsèques de Vincent ; Une photo symbolique en pensant à lui et au chemin parcouru ensemble.

Je me permets de vous la partager.

Salut Vincent

Serge Grolleau

 

remerciements.png

                                                     Photo jointe aux remerciements d'Annie et Paul

 



25/12/2022
42 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres