Amicale du Réseau Caritas-France

Amicale du Réseau Caritas-France

Jean et Marie-Madeleine Roussel Cardiomyopathiques

"Marie-Madeleine a connu à peu près 5 mois de séjours hospitaliers à Sisteron (S.S.R. : Soins de Suite et de Réadaptation) et en maison de repos au cours du second semestre 2022. Rentrée à la maison le 3 février, elle a été suivie en H.A.D. (Hospitalisation à Domicile) pendant 1 mois, sous oxygène en permanence. Elle y est toujours sous O2 et au moins pour 6 mois. Elle ne fait plus rien ou presque, car incapable, ce qui lui cause beaucoup de soucis... Elle supporte mal son état  "d'impossibilité de faire quelque chose " ! Alors j'essaie, moi, de " lui laisser quelques petites occasions de faire " pour qu'elle ne se sente pas complètement bonne à rien ! Depuis 10 à 15 jours, la pente descendante est de plus en plus inclinée.

En janvier 2020 le Centre de Compétences Cardiomyopathiques de l'hôpital de la Timone à Marseille (C.C.C.) m'a découvert une amylose. Cette maladie rare, qui se soigne mais ne se guérit pas, m'oblige à une consultation trimestrielle de contrôle. Lors de la dernière, le 14 mars, mon état fut jugé satisfaisant, à charge pour moi de suivre scrupuleusement mon traitement. Et je me sens bien, en l'absence de forme olympique quand même, de plus en plus gêné cependant par une douleur croissante à la hanche gauche. Une consultation près du chirurgien orthopédique de Gap, le 10 février, me programma une prothèse le mardi 9 mai. Ayant signalé ce projet au C.C.C. le 14 mars, le docteur, avec beaucoup de réserve, vu mon insuffisance cardiaque, me fit part d'une discussion en staff pour l'autoriser ou non, avec réponse pour le 25 mars. Ne l'ayant pas, j'ai attendu en croyant " que c'était bon ! " Mais, arrivée par mail jeudi après-midi 27 avril, elle disait " chirurgie à haut risque et non recommandée ". Alors, après réflexion en famille hier et ce matin, j'ai évidemment annulé. 

Conséquence : je vais devoir continuer à supporter la douleur et à marcher de plus en plus difficilement, ce que je fais déjà en marchant doucement, à petits pas et en boîtant. Jeudi 4, je profiterai d'une consultation au médecin traitant de Marie-Madeleine  pour lui demander ordonnance de kiné et ordonnance d'infiltrations pour tenter de soulager la douleur et améliorer la marche ! Et dire que sur le vélo ça va bien, mal nulle part ! Alors je me satisfais de 2 ou 3 sorties d'1 h 30 à 45 par semaine. C'est le temps que peut durer Marie-Madeleine, seule. Je vais voir si des séances de kiné et des infiltrations peuvent m'être bénéfiques pour soulager la douleur et améliorer la marche, que je ne peux entreprendre qu'à petits pas, lentement et en boîtant... (Presque un petit vieux !) -hihi-"

Jean Roussel



02/05/2023
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 120 autres membres